Atelier Ste Gauburge

Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage !
Qu'il se penche vers toi !
Que le Seigneur tourne vers toi son visage !

    

Qu'est ce que l'icone ?

Si l’Ancien Testament demande de ne pas faire de représentation de Dieu, l’Incarnation du Verbe fait chair a ouvert la possibilité d’une représentation du divin en la personne de Jésus-Christ. Saint Jean Damascène écrit « il fut un temps où Dieu n’ayant ni corps ni forme, ne pouvait être représenté d’aucune façon. Mais puisque, aujourd’hui, Dieu s’est incarné et a vécu parmi les hommes, je peux représenter ce qui visible en Dieu. Je ne vénère pas la matière, mais je vénère le Créateur de la matière, qui s’est fait matière pour moi, qui a pris la forme de la vie dans la matière et qui par le moyen de la matière, a réalisé mon salut. »

La Tradition iconographique veut que la première icône fut « Non faite de main d’homme » (Archeipoietos, en grec), drap de lin où le visage du Seigneur s’est miraculeusement imprimé et qui envoyé à Abgar, roi d’Edesse lépreux, provoqua sa guérison.
Saint Suaire, Voile de Véronique… la Tradition chrétienne véhicule le souvenir ou la dévotion à ces images saintes miraculeuses.

Si c’est le Créateur que l’on vénère dans l’icône, la manifestation de la Lumière incrée y est essentielle. La Lumière émane de la personne représentée dans l’icône. Le culte ne s’adresse pas à l’icône mais à la personne qui y est représentée et à son état sanctifié. La personne y est peinte de manière symbolique et ne cherche pas à être un portrait. Les Pères du concile de 843 qui devait mettre définitivement fin à la crise iconoclaste dirent « quiconque vénère une image vénère en elle la réalité représentée ».

Celui qui « écrit » une icône l’a reçoit dans la prière pour la personne ou l’église pour laquelle elle est faite. L’iconographe n’est pas un artiste comme on l’entend aujourd’hui. Son inspiration est divine et passe par une grande obéissance à l’héritage légué par le Christ à son Eglise et par l’Eglise à nous dans la Tradition.

C’est l’Eglise d’Orient après le Grand Schisme qui est demeurée la gardienne des canons de l’iconographie, il est important de ne pas s’en éloigner et d’accorder à se patrimoine une humble soumission.

L’être humain qui vit une réalité spirituelle et corporelle a besoin d’une proximité directe. L’icône manifeste une présence et le regard y trouve une aide qui porte à la contemplation du mystère divin.

Si vous commander une icône, celle-ci sera réalisée dans la prière à votre attention.

A propos

Retirée en Normandie pour mieux vivre vie de prière et vie fraternelle, Françoise-Marthe de LAUNOY vous propose de réaliser pour vous des icônes.

Membre d’une communauté nouvelle durant 13 ans elle y a appris en 1991 à « écrire » des icônes.
Désireuse de vivre une autre expérience de consécration dans le monde, elle a rejoint Paris, suivant des cours d’histoire de l’Eglise, d’Ecriture-Sainte et de théologie mystique et morale à l’Ecole Cathédrale, elle a travaillé au sein de l’Eglise Catholique dans différents services.

Formée à la Psychothérapie au sein de l’Ecole Européenne de Psychothérapie Intégrative (Membre de la Fédération Française de Psychanalyse et de Psychothérapie – FF2P) elle pratique ce métier depuis environ 15 ans.

Parallèlement, elle n’a jamais cessé l’iconographie reprenant en 2000 un atelier avec 12 élèves. En 2003 la paroisse St Christophe de Javel lui a demandé de réaliser une icône pour leur chapelle du Saint Sacrement. Précédemment, le collège Stanislas à Paris l’avait aussi chargé de peindre de petites icônes pour les coins prières des classes de primaire. De nombreux particuliers lui ont passé commande.

C’est dans l’oraison en portant dans la prière les destinataires de ces œuvres qu’elle travaille. Parallèlement, elle continue à Paris son activité de Psychopraticienne-Certifiée.

Traditionnellement, l’icône se fait par reproduction de prototypes anciens. Mais il est possible de créer de nouveaux prototypes (dans le respect des canons traditionnels légués par nos frères orthodoxes – canons qui protègent le dogme et permettent une catéchèse) pour des saints plus récents vénérés dans la seule Eglise Catholique.

Informations personnelles

  •   07 72 10 86 01
  •   Le Petit Cloître
    5, rue de la Butte
    61370 SAINTE GAUBURGE SAINTE COLOMBE

Tarifs

Aucune icône n'est refaite à l'identique mais est faite pour la personne dans la prière en partant d'un prototype.
Format 23x28 cm

Format 23x28 cm

700
  • Icone à un personnage

Autres dimensions ou Prototypes

  • Devis personnalisé selon la demande

Galerie

Vous pouvez passer commande pour vous-même ou pour un cadeau de baptême, de communion ou de mariage.
Il est bon de le faire 6 mois ou un an à l’avance.
  • all
post_type=magee_portfolio&paged=1&offset=0&orderby=menu_order&post_status=publish&portfolio-category=&posts_per_page=6

Contactez-moi